Les kumquats à la menthe pour Bergamote

12/18/2006

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Fruits au naturel en sirop

Les kumquats à la menthe pour Bergamote

Non, non, pas de bergamote dans cette recette. C'est plutôt la recette qui est dédiée à Bergamote. Vous connaissez pas Bergamote ? Ben c'est l'Impératrice du dessert, tout simplement ! Visitez son blog et vous verrez bien ! C'est un vrai péché !

C'est des kumquats en sirop parfumé à la menthe avec une teinte de girofle et de poivre. Normalement ça devrait accompagner un dessert au chocolat mais, ce matin, je me confesse d'en avoir vidé un bocal, comme ça, sans rien, sinon la honte... ... ben un peu. Alors bref, c'est du bonbon, tout comme Bergamote ! Cette recette vous fera 13 bocaux de 250 mL. Vous aurez un surplus de sirop qui est nécessaire à la cuisson des kumquats. Une fois réduit, il sera délicieux sur des crêpes ou tout autre dessert. Ce serait une idée de se préparer des bocaux pour le conserver.

C'est une variante d'une très bonne recette que j'ai trouvé dans Le Grand livre des conserves Bernardin que je recommande sans hésiter.

Ingrédients :

Pour bien nettoyer les kumquats
  • 4 litres d'eau bouillante
  • 1/4 de tasse (4 c. à s.) de bicarbonate de soude
Dans un nouet de double épaisseur d'étamine
  • Les feuilles ciselées d'une botte de menthe poivrée bien fraîche (réservez-en 14 jolies pour décorer les bocaux)
  • 1 c. à thé de grains de poivre noir concassés
  • 1/2 c. à thé de clous de girofle
Pour les fruits en sirop parfumé
  • 5 lbs (2,3 kg) de petits kumquats légèrement immatures
  • 3 litres d'eau
  • 9 tasses (1720 g) de sucre
Procédure :

Dans une grande casserole en inox, verser 3 litres d'eau, y placer le nouet, porter à ébullition, fermer le feu, couvrir et laissez macérer pendant que vous faites le reste.

Porter 4 litres d'eau à ébullition.

Dans une casserole, placer le bicarbonate et les kumquats, verser l'eau bouillante dessus, couvrir et laisser reposer 5 minutes.

Passez les kumquats et les rincer à fond à l'eau froide en les remuant. Rincez les bien pour environ 2 minutes.

À l'aide d'une grosse aiguille à coudre, transpercez chacun des fruits deux fois, pour éviter qu'ils n'éclatent lors de la cuisson.

Retirer le nouet de l'infusion, et bien l'égoutter pour ne pas perdre de liquide, y verser les kumquats, et reporter à ébullition à feu vif.

Réduire à feu doux pour que cesse l'ébullition et laisser frémir pour 10 minutes.

Ajouter le sucre en remuant, augmenter le feu à moyen, et remuez doucement pour bien dissoudre tout le sucre. Fermez le feu quand le sirop est presque à ébullition.

À l'aide d'une cuiller ajourée, empotez les kumquats dans des bocaux stériles en laissant 1 pouce (2,5 cm) d'espace sous le goulot.

Verser le sirop chaud sur les fruits en laissant 1/2 pouce (1 cm) d'espace sous le goulot. (oubliez pas de réduire votre sirop au goût et de l'empoter aussi)

À l'aide d'un pic à brochettes, glisser les feuilles de menthe décoratives contre les parois du bocal.

Suivez ces instructions pour la mise en conserve.

Sceller les pots et les immerger 20 minutes dans l'eau bouillante.

Voilà ! Vous petites douceurs seront prêtes dans environ 2 semaines.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Fruits au naturel en sirop

Le pH mètre

12/12/2006

Accueil >> Équipement >> Équipement spécialisé pour conserves >>

Le pH mètre

Le pH mètre est un appareil pratiquement indispensable pour élaborer soi-même des recettes de conserves d'aliments dits acides. Il sert à mesurer le pH (potentiel d'hydrogène) des aliments ou des préparations d'aliments afin de mieux les transformer en conserves réussies et sécuritaires.

Les confitures, les gelées et les marmelades gélifient mieux autour de pH 3 @ 3,4 , cet instrument vous permettra d'ajuster l'acidité de vos préparations avant de les cuire.

Le seuil entre une conserve acide et une recette de conserve peu acide est à 4,6, donc le pH mètre vous permettra de vérifier si vos marinades on une acidité suffisante pour que la stérilisation de vos conserves à l'eau bouillante soit sécuritaire. Toutes les recettes de conserves d'aliments acides publiées ici ont un pH égal ou inférieur à 4,2 pour laisser une petite marge de sécurité. Je mesure l'acidité du liquide de la marinade après 30 jours en pot. Comme ça, le pH est uniforme dans tout le contenu du bocal.

Le pH mètre doit être calibré avant chaque utilisation. À cette fin, vous utiliserez des solutions d'étalonnage prévues pour ça. Les solutions d'étalonnage, de nettoyage et de rangement sont disponibles chez les détaillants.
Les pH mètres sont disponibles dans les boutiques de culture hydroponique pour moins de 60 $. (pas besoin de vous déguiser en motard avant d'y entrer) (ç:

C'est un outil très pratique pour élaborer soi-même ses propres recettes de conserves de façon sécuritaire.

Accueil >> Équipement >> Équipement spécialisé pour conserves >>

Comment vérifier l'acidité d'un jus pour faire une gelée ?

Accueil >> F.A.Q. >>

Comment vérifier l'acidité d'un jus pour faire une gelée ?
ou
À quoi sert le jus de citron dans les confitures et les gelées ?

En général, la prise d'une gelée se produit autour de pH 3 @ 3,5. Si votre mélange est hors de cette marge, la prise ne se fera pas, ou encore le produit sera instable. À défaut de disposer d'un appareil pour mesurer l'acidité, vous pouvez faire le test suivant ;

Mélanger ensemble
Goûtez ce mélange pour le comparer à votre jus de fruits. Si le jus est plus sucré, ajustez son acidité en lui ajoutant progressivement du jus de citron reconstitué.

Accueil >> F.A.Q. >>

Comment vérifier le taux de pectine d'un jus pour une gelée ?

Accueil >> F.A.Q. >>

Comment vérifier le taux de pectine d'un jus pour une gelée ?

Pour savoir si un jus contient suffisamment de pectine pour gélifier le sucre qu'on y ajoutera, le test est très simple.

Il doit se conduire avec le jus à température ambiante. Sinon vous ne pourrez pas mesurer le taux de pectine de la préparation par cette méthode.

Versez environ 2 c. à s. d'alcool à friction dans un verre.

Ajoutez- y 1 c. à thé de jus, remuez le verre gentiment, comme pour un cognac pour 10 secondes.

Puis à l'aide d'une fourchette, brassez gentiment 20 tours. Une masse gélatineuse de la couleur de votre jus devrait se former, sinon votre jus ne contient pas du tout de pectine.

Cueillez-le avec la fourchette, comme si il s'agissait d'un aliment. Si ça tiens sur la fourchette en une masse arrondie, votre jus contient suffisamment de pectine.

Si ça pendouille et se déforme rapidement, il faudra lui ajouter de la pectine en poudre. Ne pas utiliser de pectine liquide pour ajouter de la pectine à un jus.

Accueil >> F.A.Q. >>

Les aubergines à l'huile au naturel

12/11/2006

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Conserves dans l'huile

Les aubergines à l'huile au naturel

De bons bâtonnets d'aubergines bien fermes qui peuvent aussi bien garnir une pizza, des sandwiches, accompagner des pâtes, être servi en antipasti ou être mangés nature en condiment. On en fait plusieurs versions en Grèce, en Italie, et au Moyen Orient. Celle-ci assure à la fois la saveur originale de l'aubergine que la sécurité d'une conserve pouvant être gardée à température ambiante pour des années. Elle se rapproche beaucoup de la classique 'nature' Italienne (Melanzane a Scapici). Cette recette vous fera environ 16 ou 17 pots de 500 mL.

Une photo qui en dit long sur le procédé, chez madame la Jardinière

Équipement spécial :

4 seaux de 20 litres un plastique de grade alimentaire, dont deux au fond perforé, pour en faire de grosses passoires.

Une mandoline qui peut tailler en frites est indispensable pour les grandes quantités.

Ingrédients :
  • Un boisseau, 36 lbs (15,5 Kg) de petites aubergines bien fermes, cueillies du matin
  • Environ 2 kg de sel à marinades
Pour acidifier le produit de manière sécuritaire :
Pour la saveur :
  • 6 c. à s. d'origan séché
  • 1 c. à s de grains de poivre noir concassés
Pour le bocal:

Environ un litre d'huile d'olive bien verte, ou de l'huile de canola bien fade, au goût.

Procédure :

Laver, sécher et équeuter les aubergines. Les peler et les trancher comme des grosses frites.

Couvrir le fond des seaux perforés d'un linge, puis d'une mince couche de sel. Disposer une couche d'aubergines au fond et les saupoudrer de sel, placer une nouvelle couche d'aubergines et les saler aussi. Procéder ainsi en couches successives de sel et d'aubergines jusqu'à ce que les seaux perforés soient remplis.

Placer les seaux à un endroit ou ils pourront égoutter.

Placer un linge sur la dernière couche d'aubergines salées et poser les seaux intacts au quart remplis d'eau dessus en guise de pesée. Laisser dégorger ainsi pendant une heure.

Rincer rapidement les bâtonnets d'aubergines pour les dessaler.

Il faut maintenant leur exprimer le maximum de liquide. Placer quelques belles poignées d'aubergines au centre d'un linge, le replier et le tordre pour obtenir une boule au centre. Tortiller le linge pour étrangler la boule et extraire le maximum de liquide.

Dans une casserole en inox, mélanger l'ail, l'eau, le jus de citron et le vinaigre de vin blanc. Porter à ébullition.

Y ébouillanter les bâtonnets ratatinés d'aubergines en petites quantités pour 5 minutes. Les retirer à l'écumoire et bien les égoutter dans une passoire. Tamiser le bouillon pour séparer l'ail du liquide. On garde les deux.

Placer tous les bâtonnets d'aubergine dans un seau perforé et les comprimer sous l'autre seau, comme indiqué ci-dessus pour environ 30 minutes.

Dans un seau intact, placer les bâtonnets et les mélanger à l'ail, à l'origan et au poivre. Couvrir d'huile et bien malaxer. Laisser reposer 45 minutes, le temps que l'aubergine se gorge d'huile.

Égoutter de nouveau en gardant l'huile.

Empoter les morceaux d'aubergine bien tassés dans des bocaux stériles en laissant 1 pouce (2.5 cm) d'espace sous le goulot. Verser 2 c. à s. du mélange de jus de citron et de vinaigre dans chaque bocal.

Faire le coup de la spatule pour retirer les éventuelles bulles d'air, compacter avec un pilon, puis couvrir d'huile en laissant 1/4 de pouce (6 mm) d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves
(le coup de la spatule est très important et il est recommandé d'essuyer le goulot avec un papier absorbant imbibé d'un alcool éthylique, comme de la vodka, par exemple. L'huile sur les goulots va compromettre les sceaux.)

Bien sceller les bocaux et les stériliser 20 minutes immergés dans l'eau bouillante.

Vos aubergines seront prêtes dans 1 mois et pourront se conserver plus d'un an après.

Buon appetito!

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Conserves dans l'huile

Le gingembre cristallisé

12/09/2006

Accueil >> Quel bordel ici !

Le gingembre cristallisé

Comparé aux fruits confits, le gingembre cristallisé se fait rapidement, car il contient peu d'eau comparé aux fruits. On peut le faire en assez grande quantité, mais ici j'ai ajusté pour faire une tôle à biscuits bien couverte. Des lamelles de gingembre seront doucement mijotées dans un sirop bien épais pour ensuite être enrobées de sucre surfin.

Ingrédients :

  • 300 g de gingembre bien frais (environ deux belles racines)
  • 1/3 de tasse (80 mL) d'eau
  • 2 tasses (450 g) de sucre
  • 1/4 de tasses (50g) de sucre surfin (pour couvrir le fond de votre tôle)

Procédure :

Peler les racines de gingembre et les tailler en lamelles d'environ 2 pouces (5 cm) de long par 1/8 de pouce (2 mm) d'épaisseur.

Dans une casserole d'inox à fond épais, dissoudre le sucre dans l'eau et porter à forte ébullition.

Y ajouter les lamelles de gingembre et reporter à ébullition. Baisser le feu au minimum et mijoter très très doucement en remuant de temps à autre pour environ 45 minutes à une heure.

Durant ce temps, couvrir votre tôle de papier sulfurisé et y étendre le 2/3 du sucre surfin.

Quand des cristaux de sucre commencent à se former sur les rebords de la casserole, remuez doucement en permanence jusqu'à ce que le tout commence presque à former une masse. Retirer du feu et laisser refroidir jusqu'à ce que les morceaux de gingembre soient manipulables. (c'est une idée de porter des gants de caoutchouc ici)

Glisser les morceaux de gingembre entre les doigts pour retirer l'excédant de sirop et les placer sur la couche de sucre dans la tôle. Saupoudrer leur surface du reste du sucre surfin.

Placer la tôle sur la grille du four, allumez-le au minimum et laissez la porte entre-ouverte pour une heure ou deux, en testant la consistance au toucher.

Quand c'est prêt, entreposer les morceaux de gingembre dans un contenant hermétique à l'abri de la lumière.

Je crois que ça conserverait ainsi pour un an, mais je vous met au défi de les garder plus de 6 mois. :)

Ha j'oubliais ! Vous pouvez ajouter un peu d'eau dans la casserole, le sirop de gingembre obtenu, c'est un bonus.

Puis, si vous empottez le surplus de sucre de la tôle avec quelques morceaux de gingembre, c'est pas mauvais non plus au bout d'un mois.

Accueil >> Quel bordel ici !

!!! Zhug !!! (un condiment extrême du Yémen)

12/03/2006

Accueil >> Les semi-conserves >> Les sauces et condiments

!!! Zhug !!! (NON MAIS Y'EN A TU DES MALADES ?)

Votre beau frère vous tombe sur les nerfs ? Servez-lui une bonne tartine de Zhug et il reviendra plus jamais. Sans blague, il faut pas laisser traîner ça sur une table de buffet, sinon faudra refaire du punch.

Au Yémen, on l'ajoute en petite quantité sur des ragoûts de légumineuses ou du riz. On peux en faire ce qu'on veux. Mélangé à du fromage mou ou à une mayo, ça fait de bonnes trempettes. Ça met du ressort aux grillades aussi.

Cette recette vous fera 2 pots de 250 ml, un ira au congélateur pour un an, et l'autre pourra se conserver au frigo pour 3 ou 4 mois.

Ingrédients :
  • 1 tête d'ail pelée
  • (voir cette vidéo géniale pour éplucher une tête d'ail en quelques secondes)  
  • 3/4 de livre (375 g) de piments jalapeno ou serrano verts
  • 1 belle botte de coriandre
  • 2 c. à thé de grains de coriandre
  • 1 c. à thé de grains de poivre noir
  • 1 c. à thé de graines de cumin
  • 1/2 c. à thé de grains de cardamome verte
  • 1/2 c. à thé de clous de girofle
  • 1 c. à soupe de sel
  • De l'huile d'olive pour couvrir.

Procédure :

Hachez l'ail, les piments équeutés et les feuilles de coriandre au robot pour obtenir une sauce verte.

Pulvérisez toutes les épices et les mélanger à la sauce avec le sel.

Emplir les bocaux en laissant 1/2 pouce (1 cm) sous le goulot. Couvrir d'une fine couche d'huile pour éviter l'oxydation en surface et sceller les bocaux.

Attention c'est une semi conserve, on la garde au froid, ou on la congèle.

Au service on peux mélanger avec autant de feuilles de coriandre hachées, ça fera moins mal.

Accueil >> Les semi-conserves >> Les sauces et condiments

Les têtes de champignons au Porto

Accueil >> Les semi-conserves >> Les légumes

Les têtes de champignons au Porto


Spécialement conçus pour faire des brochettes, cette semi-conserve pourra se garder plus de 2 mois au frigo, alors pas besoin de vérifier la météo pour votre prochain BBQ. :)

Vous ferez environ 3 bocaux de 500 mL avec cette recette. Chacun de ces bocaux vous fera 6 ou 8 brochettes, dépendant des autres trucs que vous y embrocherez.

Ingrédients :
  • 1 1/2 livres (700 g) de champignons blancs moyens avec des têtes ouvertes d'environ 2 pouces (5 cm)
  • 1 citron
  • 4 feuilles de laurier
  • 1/2 c. à thé de graines de coriandre
  • 1/2 c. à thé de poivre noir en grains
  • 3 branchettes de thym frais
  • 1 c. à s. de sel à marinades
  • Un peu plus d'une demie bouteille d'un bon porto honnête
Procédure :

Rincer les champignons et couper les queues au ras de la tête (je les garde congelées pour des sauces)

Pressez le citron et hachez son écorce grossièrement (mais pas besoin de sacrer).

Verser 3 tasses d'eau (750 ml) dans une casserole, ajouter le jus et l'écorce de citron, puis le reste des ingrédients, sauf les champignons et le porto.

Porter à ébullition.

Faire bouillir les têtes de champignons en petites quantités pour 5 minutes et les drainer dans une passoire.

Passez la marinade pour récupérer seulement les aromates. Les répartir au fond de bocaux de 500 ml et les couvrir de champignons en laissant 1 pouce (2,5 cm) sous le goulot.

Couvrir de porto en laissant 1/2 pouce (1 cm) d'espace sous le goulot.

Sceller et stérilisez 10 minutes immergé dans l'eau bouillante.

Laissez refroidir les bocaux 12 heures.

C'est une semi-conserve qu'on doit garder au frigo. Le champignons pourront être consommés dans 3 jours.

J'aime ça !

Accueil >> Les semi-conserves >> Les légumes

Qu'est ce qu'une semi-conserve ?

12/02/2006

Accueil >> Les semi-conserves

Qu'est ce qu'une semi-conserve ?

Contrairement à une vraie conserve, la semi-conserve doit être gardée au froid ou au frais, et sa durée de conservation est plus courte que celle d'une vraie conserve. La plupart des semi-conserves ayant reçu un traitement de chaleur approprié après avoir été emballé dans un contenant hermétique peuvent se garder à 10 º C (au frais), mais leur durée de conservation sera prolongée sous 4 º C (au réfrigérateur). Toutes les semi-conserves doivent impérativement être gardées sous 14 º C, sinon il y a risque d'empoisonnement botulique. Vu leur durée de conservation limitée, on fait les semi-conserves domestiques en plus petites quantités.

Il s'agit de denrées alimentaires périssables d'origine animale ou végétale conditionnées en récipients étanches, ou enrobées de gras, ayant au moins subi l'une des transformations suivantes :
  1. un traitement thermique (stérilisation à l'eau bouillante, pasteurisation ) ;

  2. une acidification (légumes, poissons ou viandes en marinade ou en fermentation) ;

  3. une cuisson en matière grasse ou un enrobage de gras (confits, pâtés, terrines, rillettes) ;

  4. une salaison, fumée ou non (jambons de Bayonne et autres charcuteries, non séchées).
En résumé, les semi-conserves ne sont pas complètement stérilisées, ou encore, sont moins stabilisées que les conserves proprement dites. Elles doivent être gardées au froid jusqu'au moment de leur consommation. Cette durée peut varier d'une semaine à plus d'un an, dépendant de la teneur en eau, en sel, en gras, et du mode et de la durée de cuisson des aliments. La durée de conservation dépend aussi bien sur de l'herméticité de l'emballage et de l'acidité du produit. On gardera une terrine plus longtemps si elle est en bocal ou emballée sous vide.

La semi-conserve est l'une des diversification de la conserve, telle qu'inventée par Nicolas Appert, en France, en 1795. On y a adapté plusieurs recettes remontant presque à l'antiquité. On y fait surtout des recettes de viandes dont l'inspiration vient de si loin que la diaspora Juive. En effet, c'est des peuples juifs errants qui on répandu la conservation dans la graisse ou dans l'huile partout en Europe. On y retrouve aussi plusieurs mets inspirés de la conservation par le sel datant de l'âge du bronze, et peut être du néolithique.

Les avantages de la semi-conserve sur la vraie conserve

L'avantage principal des semi-conserves et de préserver certaines qualité organoleptiques qui sont dégradées par une stérilisation à haute température à l'autoclave. Par exemple, un foie gras stérilisé à l'autoclave n'est absolument plus comparable à un foie gras mi-cuit en semi-conserves. Ça n'a plus rien à voir. Personnellement, je préfère de loin du foie gras cru congelé sous vide et en faire une semi-conserve que de commettre le sacrilège de le ruiner dans un autoclave.

De plus, certains aliments sont bien meilleurs sans une acidification ou un salage suffisant pour une conservation à long terme. Ces quelques aliments plus fins perdent beaucoup de leur qualités organoleptiques dans ces conditions de conservation.

En plus de préserver certaines saveurs et textures de plusieurs aliments, certaines semi-conserves permettent une présentation plus soignée. Pensons aux pâtés et aux terrines bien présentées. Il sera impossible de si bien faire dans un bocal scellé qui sera ensuite soumis à un traitement de chaleur à haute température.

En conclusion, les semi-conserves constituent un type de transformation alimentaire où on a fait plus de compromis sur la durée de conservation que sur les qualités organoleptiques des aliments. Elles relèvent donc plus du plaisir gastronomique que de la nécessité de conserver les aliments.

Râble de lièvre farci au foie gras truffé mi-cuit

12/01/2006

Accueil >> Les semi-conserves >> Les pâtés et terrines

Râble de lièvre farci au foie gras truffé mi-cuit (oui ! oui !)

Holà! Holà! Ô la décadence!
Ouf! Quand j'y pense
Holà! Holà! Ô la décadence!
Le démon nous envahit, il nous fait vibrer d'envie...
(Les Respectables)

Voici ce qui est probablement ma recette la plus décadente. Je devrais avoir honte, mais bon, on n'a qu'une vie alors passons pas à coté... :)

Cette semi-conserve de grand luxe est destinée à corrompre les âmes. Vous pourrez préparer votre coup d'avance, car elle se conservera aisément deux semaines au frigo. Vous ferez deux entrées de repas festif, chacune dans un petit bocal de 250 mL à grande ouverture. On la sert froide, démoulée, intacte, avec plein de gras qui déborde partout, sur un lit de mesclun, avec de fines tranches de pain de campagne grillées.

Ingrédients :
  • 1 jolie noix de beurre
  • 2 hauts de râble de lièvre désossés d'environ 150 g net chacun
  • 1 glou de vin blanc sec
  • 2 gros bouts de grosses carottes
  • un peu d'huile
  • 120 g de foie gras cru dénervé
  • 8 bâtonnets de truffe noire fraîche de 1 1/2 pouce (4 cm) de long par 1/4 de pouce (0,5 cm) de cotés (adaptez leur longueur à la hauteur de vos bocaux, moins 1,5 cm)
Procédure :

Chauffer 10 litres d'eau dans un grand chaudron.

Chauffer un poêlon lisse en inox à feu moyen/vif, y fondre la noix de beurre et tout juste y dorer les râbles de chaque coté. La vraie cuisson aura lieu en bocal. Repliez les bouts des 'ailes' des râbles, question de pas trop les cuire, et que ça entre dans le poêlon.

Déglacer le poêlon avec le glou de vin blanc, tout juste pour racler les sucs et retirer du feu. On y reviendra bientôt pour une réduction plus complète.

Disposer les râbles sur les parois du bocal, pour obtenir un espace au centre.

À l'aide d'un économe, sculptez 2 gros bouts de carotte qui combleront temporairement l'espace au centre. Leur but temporaire est de tasser les râbles bien serrés contre les parois du bocal. Vous l'avez deviné, la carotte sera plus tard remplacée par le foie gras truffé... Holà! Holà! Ô la décadence!

Lubrifier le bout de carotte d'un peu d'huile, en enfoncez-le au centre du râble. Essuyer les rebords du bocal et sceller.

Envelopper chacun de vos bocaux dans un torchon, et placez-les dans l'eau bouillante pour 20 minutes à couvert.

Retirer les bocaux, laissez-les tiédir pour 15 ou 20 minutes, ouvrez-les et retirez-en délicatement la carotte (qui sera délicieuse ainsi).

Quand vous aurez fini de grignoter les bouts de carotte, bien drainer le liquide contenu dans les bocaux et l'ajouter au jus de cuisson du poêlon.

Entasser délicatement le foie gras au centre du râble (je prend un autre bout de carotte pour tasser, vu que que j'ai mangé les premiers). Il faut encore tasser les râbles contre les parois du bocal, car ils auront rendu du divin bouillon, donc un peu réduit de volume.

À l'aide d'un pique à brochette, percer des trous dans le foie gras. Ils serviront à loger les bâtonnets de truffe, soyez créatifs, mais au prix des truffes, faut qu'on les voient. :)

Insérer les bâtonnets de truffe dans les trous, et retasser le foie gras pour un contact 'intime' avec les bâtonnets de truffes, afin de mieux répendre leur parfum dans tout le bocal.

Réduire le jus de cuisson contenu dans le poêlon à environ 1 c. à s. (15 ou 20 mL) et répartir dans les bocaux.

Envelopper de nouveau chacun de vos bocaux dans un torchon, et placez-les dans l'eau bouillante pour 5 minutes à couvert.

Éteindre et allez courir dehors pour 90 minutes à titre préventif, car après 12 heures au frigo, c'est prêt.

Jouissez !

P.S.
Servir froid, mais ça se démoule mieux après quelques secondes sous un filet d'eau très chaude.

P.P.S.
Faudrait faire plus léger pour la suite du repas, y'a quand même des limites à la corruption des âmes.

P.P.P.S.
Vous avez lu jusqu'ici, n'avez-vous pas honte ?

Accueil >> Les semi-conserves >> Les pâtés et terrines